A LA UNE CE MOIS CI.......

QUE PROPOSE LE RUCHER ECOLE ?

PAGE PRÉCÉDENTE

Encore une nouveau parasite exotique qui fait l'objet d'une grande attention de la part de nos collègues Italiens.

Nons aprécions Varroa Destructor ......

varroa

Nous aimons Vespa vélutina espèce exotique .....

vespa vetulina

Nous allons adorer Aethina tumida bien exotique aussi ....

Aethine tumida

 

ne pas se procurer d’'abeilles, de reines et/ou de matériel apicole en provenance d'’autres pays et tout particulièrement d'’Italie.

les apiculteurs, qui seeraient procurés des abeilles, des reines et/ou du matériel apicole en Italie au cours de ces derniers mois, doivent absolument surveiller leurs ruches et se signaler auprès des acteurs sanitaires. 

Tout échantillon suspect d’Aethina tumida doit être immédiatement envoyé au laboratoire de référence pour identification. nécessité de déclarer ses ruchers (auprès de leur G.D.S ou par télédéclaration).

 

La déclaration des ruchers permet de connaître les emplacements géographiques des colonies et de réagir plus rapidement en cas de foyer.

Des informations relatives à la situation de l’'infectation en Italie seront mises à jour sur le site de la Plateforme ESA :

Au 10 octobre 2014, 23 foyers ont été détectés depuis la première découverte d' A. Tumida le 5 septembre 2014 (en Italie) dans un foyer.

Tous les foyers sont localisés dans 4 municipalités.

« Lorsque la présence du petit coléoptère de la ruche Aethina tumida est confirmée dans un rucher :

– une zone de protection de cinq kilomètres autour de la zone de confinement est établie ;

– une zone de surveillance de cinq kilomètres autour de la zone de protection est établie ;

– le préfet peut ordonner la destruction de toutes les colonies d’abeilles et des ruches du rucher infesté ainsi que de tout ou partie du matériel apicole ayant servi à l’exploitation du rucher infesté ;

– dans la mesure du possible, et sans préjudice des dispositions réglementaires relatives à la protection de l’environnement, un traitement du sol dans un périmètre de deux mètres autour des ruches du rucher infesté est appliqué, selon les instructions du ministre chargé de l’agriculture et de la pêche ;

– un traitement médicamenteux, lorsqu’il est autorisé, appliqué sur prescription d’un vétérinaire et selon les instructions du ministre chargé de l’agriculture, est obligatoire».

LE GDSA 64

Site du GDSA des Pyrénées Atlantiques

ADHÉRER AU RUCHER ECOLE

Téléchargez votre bulletin d'inscription

LE RUCHER ECOLE SUR FACEBOOK

Rejoignez nous sur Facebook !

CONTACTEZ NOUS !

Vous voulez de plus amples informations : contactez-nous !